Que signifie Business Process Outsourcing (BPO) ?

Le Business Process Outsourcing ou BPO désigne une notion qui fait référence à l’externalisation des processus métiers. Une entreprise adopte cette stratégie lorsqu’elle n’arrive pas à assumer une ou plusieurs missions internes. Dans cette situation, elle sollicite l’aide d’un fournisseur ou d’un prestataire pour gérer cette tâche. Voici plus d’information sur la signification d’un Business Process Outsourcing.

Définition du Business Process Outsourcing

En général, le BPO ou l’externalisation des processus métier en français représente une stratégie qui consiste à sous-traiter une tâche spécifique ou un processus d’affaires. En marketing, le BPO consiste à faire appel à des outsouceurs (centre de contacts clients ou centre d’appel) pour s’occuper du service clientèle d’une entreprise.

Le BPO est subdivisé en deux catégories à savoir :

  • l’externalisation des processus de back-office : elle prend en compte les fonctions métiers internes telles que les achats, la facturation, etc.
  • l’externalisation des processus de front office: elle prend en compte les services se rapportant à la clientèle. Il s’agit du marketing ou de l’assistance technique.

Il est bon de savoir que le Business Process Outsourcing est appelé externalisation offshore à l’international. L’expression externalisation nearshore est aussi utilisée pour désigner les processus métiers délocalisés dans un pays proche. Quant à la délocalisation dans une autre région du même pays, c’est l’expression externalisation onshore qui est utilisée.

Quelques avantages du Business Process Outsourcing

La stratégie Business Process Outsourcing offre plusieurs avantages aux entreprises. D’entrée de jeu, elle permet de réaliser des économies. En effet, en externalisant une tâche dans un autre pays, l’entreprise paie moins d’impôts. De même, les salaires sont moins considérables. C’est le cas par exemple des entreprises qui externalisent leur service client et centre d’appel dans des pays du tiers monde.

L’externalisation des processus métier offre aussi beaucoup de flexibilité dans sa mise en place. L’entreprise peut prendre une avance considérable sur ses concurrents si le marché change. De même, elle gagne en compétitivité.

L’avantage le plus notable du BPO est relatif à la performance de l’entreprise. En optant pour cette stratégie, l’entreprise fait recours à des spécialistes de la tâche externalisée. Par conséquent, la mission est bien accomplie, et ceci dans de plus brefs délais.

Cependant, il est important de miser sur des fournisseurs ou prestataires qualifiés et compétents. Lors du choix des associées, l’entreprise doit considérer le savoir-faire de ses partenaires afin d’éviter les mauvaises surprises. De même, il doit exister une bonne entente entre les deux parties afin de faire perdurer la collaboration.

 

 

 

Que signifie OTA : Online Tourism Agency ?

Une OTA ou Online Tourism Agency symbolise une agence de voyages dématérialisée spécialisée dans les prestations touristiques. Elle s’associe avec des établissements tiers pour assurer un rôle d’intermédiaire. En retour, elle perçoit des commissions sur chaque mise en relation. Plus d’informations ici.

Définition d’une OTA

De façon générale, les OTA représentent des plateformes qui aident les voyageurs à planifier leur voyage d’affaires ou d’agrément. Elles proposent sur leur site plusieurs fournisseurs de service de voyage tels que les compagnies aériennes, les sociétés de location de voiture, les hôtels, les entreprises spécialisées dans les activités culturelles ou sportives… Il est aussi possible de retrouver d’autres OTA spécialisées uniquement dans la vente de circuits organisés.

Ces services permettent aux voyageurs de préparer facilement leur voyage. En quelques clics, ils peuvent réserver à partir d’un appareil numérique leur vol, des véhicules, des croisières… Les OTA les plus connus sont Booking.com, Airbnb, Hotel.com, Viator, Musement, Get Your Guid et Expedia.

Les points forts des OTA

Les OTA présentent quelques avantages pour les entreprises partenaires. En effet, elles leur permettent d’accroitre leur notoriété, notamment à l’étranger. Généralement, elles se retrouvent dans le haut des résultats des moteurs de recherches, ce qui renforce la visibilité de ces sociétés.

Grâce à leur système de publicité en ligne, les OTA offrent aux entreprises une large audience et un ciblage intelligent. Leur fonctionnement est basé en réalité sur le Big-date, la localisation géographique et a prédiction des besoins des clients. En plus, elles apparaissent crédibles aux yeux des clients. Elles disposent en effet d’un système de notation et de retours d’expérience qui permet de recevoir l’avis des clients.

 

Quelle est la signification de SEM ?

Le positionnement sur les moteurs de recherche est devenu une préoccupation majeure des sites web. Le SEM (Search Engine Marketing) désigne une stratégie qui favorise le référencement naturel d’une entreprise, d’une marque ou d’un site. Que savoir du SEM ?

Présentation du SEM

Le SEM ou Search Engine Marketing représente l’ensemble des techniques utilisées pour optimiser la présence d’un site sur les moteurs de recherche. Son utilisation contribue à faire apparaitre un site parmi les premiers résultats des plateformes de recherche.

Deux stratégies sont utilisées dans la mise en place du SEM : SEA et SEO. Ces derniers sont utiles pour améliorer le taux de conversion des sites e-commerce, mais aussi pour générer des leads pour les sites vitrine.

Les composants du SEM

Le SEM est un excellent moyen de communication qui s’appuie sur plusieurs éléments pour fonctionner. Il s’agit entre autres des liens commerciaux et du référencement naturel.

Le SEO

Le SEO est l’un des composants indispensables du SEM. Il consiste à optimiser un moteur de recherche à travers l’utilisation des mots clés, des contenus, des balises HTML, des backlinks…

Le SEO est encore appelé référencement naturel. Il est gratuit.

Le SEA

Contrairement au SEO, le SEA est une stratégie payante. Il est utilisé en complément au SEO pour assurer un meilleur positionnement sur les moteurs de recherche. Il consiste à acheter des mots clés et des liens commerciaux dont le but est d’augmenter la visibilité d’un site. Il se traduit par une campagne publicitaire Adwords sur Google.

Le SMO

Ce composant se base sur les différentes plateformes des réseaux sociaux pour rediriger un visiteur vers un site. Son objectif est de faire générer plus de trafic sur un site.

 

 

Que savoir sur le positionnement en marketing ?

La notion de positionnement en marketing fait référence à la place occupée par une entreprise par rapport à ses concurrents. Elle renvoie aussi à la position occupée par l’entreprise sur le marché. Elle apparait nécessaire pour connaitre ce que pensent les consommateurs d’un produit ou d’un service.

Définition du positionnement d’une entreprise

Le positionnement d’une entreprise ou d’une marque consiste à déterminer la partie du marché qu’elle peut conquérir. Il désigne aussi la place qu’occupe un produit dans l’esprit des clients par rapport aux concurrents.

Le positionnement représente également un outil interne qui révèle les valeurs qu’une entreprise souhaite transmettre à ses clients. De fait, il constitue une référence pour mettre en place une stratégie de marketing et de communication.
Plusieurs éléments sont à prendre en compte pour déterminer le positionnement d’un produit. Il s’agit de :

  • ses caractéristiques ;
  • sa qualité ;
  • l’image de l’entreprise ;
  • la notoriété de la marque, etc.

Ces critères sont utilités par le consommateur pour comparer le produit à d’autres produits concurrents sur le marché.

L’importance du positionnement

Le positionnement est un outil qui permet à une entreprise de se démarquer de ses concurrents. En effet, il l’aide à situer son produit parmi d’autres produits concurrents. Cela permet de reconnaitre facilement le produit parmi tant d’autres.

Autre avantage, le positionnement contribue à la valorisation d’une marque dans l’esprit de ses clients.

Pour identifier le positionnement d’un produit ou d’une marque sur le marché, le client peut utiliser une carte perceptuelle ou mapping.

L’importance d’une prospection commerciale

La prospection commerciale se révèle indispensable pour le développement de toute entreprise. Elle est utilisée pour contacter des prospects afin de leur proposer des services et des services. Elle est notamment prisée dans les domaines du commerce, du marketing et de l’immobilier. Quelle est son importance ?

Les avantages d’une prospection commerciale

Outre la découverte de nouveaux clients, la prospection commerciale offre des avantages indéniables.

Bénéfique sur le plan économique

Chaque entreprise perd un nombre considérable de clients chaque année. Cette perte agit négativement sur le chiffre d’affaires de la structure, d’où l’importance de trouver de nouveaux clients.

Dans ce sens, la prospection commerciale se révèle capitale pour éviter les pertes de clients. Plus l’entreprise acquiert de nouveaux clients, plus elle augmente son chiffre d’affaires.

La prospection permet de rester compétitif

La prospection commerciale permet à une entreprise d’évoluer progressivement. De même, elle lui permet à développer ses activités afin de s’assurer une stabilité économique. Elle apparait comme la meilleure solution pour concurrencer les entreprises naissantes. En pratiquant la prospection, l’entreprise se démarque de ses concurrents et accroit ainsi son chiffre d’affaire.

La compétitivité permet aux sociétés d’améliorer leur rentabilité en éliminant de leur portefeuille les clients à faible profit.

Par ailleurs, seule la prospection commerciale permet à une entreprise de réagir promptement à la perte de clients importants.

Quels sont les moyens utilisés pour réaliser une prospection commerciale ?

La réalisation d’une prospection commerciale se fait grâce à plusieurs outils. Comme outils, il y a :

  • le publipostage qui sert à entrer en contact avec des clients potentiels ;
  • la prospection par téléphone ;
  • la prospection physique ;
  • la prospection digitale ;
  • les annonces publicitaires.

Tous ces moyens utilisés pour prospecter ont pour but d’augmenter le nombre de clients et le chiffre d’affaires de l’entreprise.

Qu’est-ce qu’un CPM ou Coût pour Mille ?

Le Coût pour Mille (CPM) est un terme anglais qui signifie paiement pour mille en français. Il est très répandu en marketing et désigne le coût pour mille contacts publicitaires. Que savoir sur un CPM ? Réponse ici.

Définition du CPM

L’expression Coût pour Mille est définie selon le contexte dans lequel il est utilisé. De façon générale, il se résume au coût pour mille contacts publicitaires. Il s’agit d’une donnée utilisée par les annonceurs pour comparer les prix des supports d’un média.

En marketing digital, le CPM représente le coût pour mille impressions. Il est dans le domaine de la publicité display et de l’internet pour parler de mille facturations des espaces publicitaires en display.

Le CPM est généralement utilisé pour calculer les prix de publicité sur Google Ads, sur la toile, dans les publicités imprimées, à la radio ou à la télévision. Cet indicateur permet aussi d’évaluer la rentabilité d’une annonce publicitaire.

Par ailleurs, il existe d’autres modes de facturation pour la publicité en ligne. Il s’agit du Coût par Clic ou CPC et le Coût par Action ou CPA.

Comment calculer le Coût pour Mille ?

Pour calculer le CPM d’une campagne publicitaire, il faut diviser le budget total à investir par le nombre total d’impressions. Le résultat de ce calcul sera multiplié par 1000 pour obtenir le CPM.

La formule se présente ainsi : CPM= (Budget total/Nombre total d’impressions) x 1 000

Le CPM est un indicateur qui permet de travailler la visibilité d’une marque afin d’améliorer sa notoriété. Il permet aussi de promouvoir les nouveaux produits ou services.

 

 

Qu’est-ce qu’une Landing page ?

Une landing page est encore appelée page de renvoi ou page de destination. Elle désigne un outil pratique pour convertir la visite d’un internaute en un résultat bénéfique pour l’entreprise. Qu’est-ce qu’une landing page ? À quoi sert-elle ?

Définition d’une landing page

Une landing page est une stratégie utilisée en marketing pour convertir un visiteur en lead, ou un lead en prospect puis en client. Son but est d’assurer la conversion. Elle est à distinguer d’une page d’accueil. Il s’agit en effet d’une page où l’internaute est redirigé après avoir cliqué sur un lien.

Une landing page peut être utilisée dans le cadre d’une campagne temporaire ou permanente.

Quelle est l’importance d’une landing page ?

Une landing page est utilisée pour collecter d’informations sur les internautes. Elle possède une place capitale dans une campagne marketing. Son rôle est d’assurer un excellent taux de conversion.

En effet, les formulaires disponibles sur une landing page permettent aux entreprises de récupérer les données des visiteurs. Elle est constituée généralement d’un Call-To-Action qui a pour but d’inciter l’internaute à contacter l’entreprise. C’est la raison pour laquelle une landing page doit comporter un titre accrocheur.

Cet outil sert aussi à renseigner les internautes sur un aspect particulier de l’entreprise afin de les amener à réaliser une action. Ainsi, il permet aux visiteurs de :

  • s’inscrire à newsletters ;
  • télécharger un eBook ;
  • réaliser un achat ;
  • remplir un formulaire…

L’objectif d’une landing page est de réaliser une seule de toutes ces actions, la plus utile à des fins commerciales. Cette stratégie est très prisée des sites de commerce électronique.

Que signifie la notion de ROI en marketing ?

ROI ou return on investment représente un indicateur utilisé pour analyser l’efficacité et la rentabilité d’une opération marketing. Il est aussi désigné sous les noms de Rendement sur le Capital investi (RCI) et rendement de l’investissement marketing. Le ROI sert à déterminer les bénéfices par rapport à l’investissement réalisé.

Quelle est l’importance du ROI en marketing ?

Le ROI est un indicateur qui permet de savoir si une opération marketing est rentable ou non sur le plan financier. Il s’exprime toujours en pourcentage. Il est nécessaire pour la prise de décision en entreprise.

En effet, le résultat du ROI peut orienter un investisseur vers le projet le plus rentable. Il est utilisé dans deux cas :

  • pour une entreprise: il est calculé pour déterminer le projet qui rapportera le plus, que ce soit à priori ou a posteriori ;
  • pour un investisseur: il est calculé pour déterminer le projet d’investissement ou le produit le plus avantageux.

Comment calculer le ROI ?

La formule usuelle de calcul du ROI est : ROI = (Gains financiers – Coût d’investissement)/Coûts d’investissement. Le résultat de ce calcul est toujours exprimé en pourcentage.

Si le résultat est inférieur à 1, cela signifie que l’investissement n’est pas rentable. S’il est égal à 1, cela signifie que l’entreprise ne réalise ni de perte ni de gain. Toutefois, il est rare d’obtenir 1 comme résultat d’un ROI. L’investissement apparait rentable seulement si le résultat du ROI est supérieur à la valeur 1.

Post Bad : définition et intérêt du concept

Post bad est une expression très présente sur les réseaux sociaux. Elle désigne un internaute qui partage très souvent ses photos modifiées sur Instagram. Que savoir de ce concept ?

Qu’est-ce qu’un post bad ?

Un post bad désigne en réalité une femme ou une jeune fille qui publie fréquemment des photos d’elle-même sur les réseaux sociaux. L’application de prédilection de ce type de personne est Instagram. En une journée, les posts bads peuvent partager plusieurs photos jugées provocantes ou suggestives.

L’objectif d’un post bad est de collectionner des « Likes » et des abonnés par milliers. Pour cela, il mise beaucoup sur son visage, sa tenue et son physique. Tout doit être impeccable.

Le concept a évolué et s’applique aussi aux hommes et aux couples qui publient plusieurs photos d’eux sur Instagram. De même, il peut aussi désigner des produits comme les chaussures, les sacs, les vêtements, etc. Toutefois, le principe reste le même : la publication régulière des photos modifiées.

Quel est l’intérêt d’un post bad ?

Les posts bads ont actuellement le vent en poupe. De fait, le concept est devenu une stratégie de marketing qui consiste à influencer les internautes. Il est donc utilisé pour améliorer la notoriété d’une entreprise ou d’une marque sur les différentes plateformes numériques. Les premières cibles sont les jeunes puisqu’ils sont les plus connectés.

Le post bad constitue ainsi une forme de publicité pour valoriser l’image d’un produit sur les réseaux sociaux. Il est surtout adopté par les marques de cosmétiques, de beauté et de mode.

 

Qu’est-ce que le merchandising

Le merchandising est une pratique utilisée pour optimiser les ventes d’une entreprise. Il permet aussi d’accroitre la visibilité et la notoriété d’une marque auprès des consommateurs. Que savoir du merchandising ?

Le merchandising : qu’est-ce que c’est ?

En français marchandisage, le merchandising désigne une science qui s’occupe de l’optimisation des points de vente d’une entreprise. Il permet d’augmenter son chiffre d’affaire et sa rentabilité. Cette étude est fondée sur l’analyse de la rentabilité et du parcours du produit. D’autres éléments peuvent être ajoutés à cette étude. Il s’agit du chiffre d’affaires sur les têtes de gondoles, le chiffre d’affaires par mètre carré, etc.

De façon concrète, c’est le merchandising qui a permis d’avoir dans les magasins différents rayons : rayon homme, rayon femme, rayon bijouterie, rayon denrées alimentaires… De même, les produits à forte rentabilité sont disposés à des endroits stratégiques afin de capter naturellement l’attention des clients.

Les différents types de merchandising

Le merchandising est subdivisé en trois grandes catégories :

Le merchandising d’organisation

Ce type de merchandising consiste à trouver un emplacement idéal à un produit. L’objectif étant de permettre aux clients de vite retrouver ce qu’ils recherchent. Cela augmente les ventes.

Le merchandising de séduction

Le merchandising de séduction vise à séduire les clients. Pour ce faire, le magasin doit créer une ambiance favorable qui favorise l’achat d’un produit. Il s’agit d’une stratégie qui prend en considération l’agencement de l’espace de vent, de la mise en scène des produits, de la décoration et de l’esthétique de la pièce. Ici, le magasin peut recourir à la publicité sur lieu de vente (PLV).

Le merchandising de gestion

Le merchandising de gestion est utilisé pour optimiser la gestion de l’emplacement des produits. Il favorise la visibilité des produits.

 

Que signifie le CTA

Le Call-To-Action ou CTA représente un outil de marketing digital nécessaire pour convertir un visiteur en prospect, puis en client. Généralement, il désigne un bouton qui invite le lecteur à réaliser une action spécifique. Focus.

Définition de CTA

CTA est un acronyme qui signifie en français « Appel à l’action ». Il est souvent placé sur une page web sous forme de bouton contenant une courte phrase. Cette dernière est établie autour d’un verbe d’action et d’un lien vers une autre page. Son objection est de faire évoluer le parcours d’achat.

Le CTA incite les visiteurs à réaliser une action précise. Cela peut-être : ajouter au panier, souscrire à un abonnement, s’inscrire à une newsletter, etc.

Il est aussi possible de retrouver un CTA sous forme d’ordre tel que « Cliquez ici », « Commandez maintenant », « Partagez »… Cependant, ces invitations à réaliser une action sont désormais plus incitatives. Voici quelques exemples : « Je m’inscris », « Téléchargez gratuitement », « Je commande », « Je souscris », « En savoir plus », « Découvrez ici »…

Le Call-To-Action se révèle capital pour la réussite d’une stratégie de marketing digitale.

Où sont placés les Call-To-Action ?

Les Call-To-Action sont insérés dans plusieurs éléments sur les sites e-commerce ou les sites professionnels. Il s’agit :

  • des bannières publicitaires ;
  • des emails ;
  • des abonnements à une newsletter ;
  • des posts sur les réseaux sociaux (Instagram, Facebook, LinkedIn, etc.) ;
  • de la validation d’un formulaire ;
  • de l’ajout au panier (en e-commerce) ;
  • de la finalisation de la commande, etc.

Un bouton d’appel à l’action peut amener un internaute à télécharger un livre blanc, à s’inscrire à un événement, à prendre RDV ou à acheter un article.

 

Qu’est-ce qu’un showroom ?

Un showroom désigne un lieu où une entreprise expose ses produits destinés à la vente. Cet endroit est généralement aménagé pour la circonstance afin de mettre en valeur les produits et surtout attirer les visiteurs. Son cadre vise à mettre à l’aise les clients.

Quelle est l’importance d’un showroom

À l’origine, le concept de showroom était réservé exclusivement au secteur de l’industrie de fabrication d’équipements pour les ménages. L’objectif était de présenter aux clients le rendu des articles à vendre. Dans ce cadre, le lieu d’exposition est proche du lieu de production.

Aujourd’hui, le showroom est considéré comme la vitrine d’une marque, d’une entreprise, d’un artisan ou d’une organisation. Il désigne un lieu où est présentée une sélection précise de produits.

L’importance d’un showroom se résume dans sa capacité à éveiller l’intérêt des visiteurs, de les séduire et de les inciter à acheter les produits exposés.

Utilisation du showroom dans la mode

Le showroom est concept utilisé aussi dans le domaine de la mode. Il sert à exposer des œuvres des designers. Il constitue un excellent moyen pour présenter des collections aux acheteurs, surtout pour les entreprises qui ne disposent pas de magasin physique.

Le showroom peut être aussi utilisé pour réaliser des conférences de presse et des relations publiques. D’ailleurs, le concept est déjà adopté dans le secteur de la vente au grand public.

Avec l’évolution du numérique, il existe désormais le showroom virtuel. Celui-ci consiste à exposer et à vendre des produits sur un site internet. Cette technologie permet d’augmenter l’audience et la visibilité d’une entreprise.

 

 

Définition et avantages de l’omnicanal

L’omnicanal ou stratégie omnicanale est une technique marketing basée sur l’utilisation de tous les canaux disponibles pour atteindre un large public. Elle englobe aussi tous les contacts commerciaux de manière exhaustive. Elle permet notamment d’offrir une bonne offre aux consommateurs, ceci au bon moment.

Définition de l’omnicanal

Le concept d’omnicanal ou omnicanalité est une stratégie qui permet à une entreprise d’exploiter différents canaux de communication et de vente pour entrer en contact avec des clients. Pour ce faire, elle utilisera les supports suivants :

  • réseaux sociaux ;
  • SMS ;
  • application web ;
  • site internet ;
  • emailing ;
  • appareils numériques (ordinateur, tablette et Smartphone) ;
  • boutique physique ;
  • centre d’appel ;
  • dépliants publicitaires ;
  • publicité télévisée…

Une stratégie omnicanale réussie répond parfaitement aux attentes et comportements des consommateurs.

L’omnicanalité représente un excellent moyen pour rester compétitif sur le marché. Elle favorise aussi une excellente visibilité de l’entreprise. Elle est notamment utilisée pour assurer la même expérience d’achat aux clients qu’importe le canal de distribution utilisé.

Quelques avantages de l’omnicanal

La mise en place d’une stratégie de type omnicanal offre moult avantages à l’entreprise. En plus de répondre aux attentes des consommateurs, elle permet d’améliorer l’expérience client. La diversification des canaux contribue à toucher un grand nombre de prospections, ce qui améliore la notoriété de l’entreprise.

Autre avantage, l’omnicanal contribue à accroitre les occasions d’achats grâce à l’augmentation des points de contact. Bref, la mise en place de cette stratégie permet d’établir une relation durable et stable avec le client.

Qu’est-ce que le principe du Net Prometer Score ?

Le Net Prometer Score ou NPS est un concept créé en 2003 par l’américain Fred Reichheld de Bain & Company, un consultant en stratégie. Le NPS demeure l’indicateur le plus utilisé et le plus fiable pour déterminer la satisfaction d’un client et son degré de fidélisation. Focus.

Net Prometer Score : de quoi s’agit-il ?

Par définition, le Net Prometer Score est un concept largement adopté par les grandes sociétés pour évaluer la propension et la probabilité de recommandation d’une marque, d’un produit ou d’un service par ses clients. Il sert à calculer par une simple formule la satisfaction et la fidélité d’un client sur une période donnée. Il permet aussi d’analyser la progression du rapport client/marque.

Cet indicateur clé a pour objectif de classer un client dans l’une des catégories suivantes : passifs, promoteurs et détracteurs. À partir de cette information, l’entreprise peut mener des actions marketing adéquates à l’endroit des clients.

Le Net Prometer Score est déterminé à partir d’un questionnaire soumis aux clients. Celui-ci comporte une question avec une échelle de notation allant de 0 à 10 en fonction de la satisfaction. Pour avoir un résultat plus objectif, il faut pratiquer le NPS sur un public large de 300 clients au moins.

Calcul et traduction du NPS ?

Le Net Prometer Score est compris de 1 à 10. Chaque client est classé en fonction de sa note :

  • promoteur: 9 à 10 ;
  • passif: 7 à 8 ;
  • détracteur: 0 à 6.

Pour déterminer le NPS, il faut alors soustraire le pourcentage de détracteurs de celui de prometteurs. Le résultat obtenu est sous la forme d’un nombre absolu. Il se situe entre -100 et +100. Si l’indice est positif, alors le Net Prometer Score est satisfaisant.

Lead : signification et importance

Un lead est un concept très utilisé en stratégies marketing. Il représente l’ensemble des contacts commerciaux enregistrés. Dans le langage commun, c’est le lead qui devient potentiellement le futur client.

Définition d’un lead

Sur le plan professionnel, un lead est synonyme de contact commercial potentiel. Il désigne une personne qui peut devenir un prospect. Cependant, d’autres personnes le considèrent aussi comme un prospect. Quoi qu’il en soit, l’objectif d’un lead est de devenir un client.

Le prospect se distingue du lead par son degré de maturité. Un lead est qualifié de prospect lorsqu’il atteint un degré de maturité élevé. Cela peut arriver lorsqu’il prend rendez-vous avec le professionnel. Il devient client lorsqu’une vente survient.

Quel est l’intérêt d’un lead ?

Un lead occupe une place capitale dans les stratégies commerciales. En effet, il est considéré comme le premier contact entre le vendeur et le visiteur. Il est à même de donner une opinion sur le produit ou le service de l’entreprise. Grâce à quelques techniques de vente, le commercial peut le convertir en prospect puis en client.

Les leads servent aussi à avoir des informations sur les visiteurs, ce qui permet d’élaborer des stratégies marketing fiables.

Les entreprises considèrent les leads comme des clients potentiels. Elles les classent généralement en deux catégories : le lead scoring et le lead nurturing.

Le lead scoring permet de déterminer le degré de maturité d’un lead en lui attribuant un score. Quant au lead nurturing, il consiste à mettre en place des stratégies pour consolider la relation commerciale avec les leads qui ne sont pas encore matures.

Que savoir du retail

Encore appelé ventre au détail ou vente physique, le retail désigne l’activité d’un vendeur qui propose ses biens à destination du consommateur final. Il s’agit d’une stratégie marketing qui permet d’avoir une excellente visibilité et une rentabilité de son business.

Définition du retail

Par définition, le retail ou commerce de détail représente le dernier maillon de la chaine de distribution. Le retailleur est alors l’entreprise ou la personne qui distribue les produits aux consommateurs.

Dans le cadre du retail, la vente se fait par petites quantités dans une boutique physique ou en ligne. Cette pratique est opposée au grossiste ou au fournisseur qui vend quant à lui ses produits en gros à une entreprise.

Les caractéristiques du retail

Le retailleur se distingue d’un grossiste par les éléments suivants :

  • vente adressée directement aux consommateurs finals : vente BtoC ;
  • les produits sont proposés à l’unité ;
  • les produits sont vendus dans leur état initial, sans transformation avant leur commercialisation.

Pour s’adapter à l’évolution du marché, le retail est désormais pratiqué aussi bien dans les magasins physiques que dans le commerce en ligne.

Les différents types de retail

Il existe 3 types de retail à savoir le marketing direct, la vente directe et la distribution automatique.

Le marketing direct

Il consiste à choisir une stratégie commerciale qui répond aux besoins des clients.

La vente directe

Il s’agit d’une stratégie marketing qui favorise le contact direct entre le vendeur et les clients cibles. Il offre une bonne rentabilité.

La distribution automatique

Il désigne un type de retail adapté aux nouvelles technologies. Il est utilisé pour attirer et fidéliser les clients.

Comment comprendre les 4 P du marketing-mix ?

Le marketing-mix désigne l’ensemble des choix et actions marketing mises en œuvre pour assurer la promotion d’un produit, d’un service, d’une marque ou d’une enseigne. Il est subdivisé en quatre catégories nommées les 4 P : product, price, place, promotion. Que savoir de ses composants ?

Présentation du marketing-mix

Le marketing-mix représente une théorie développée par Philip Kotler et Jerome McCarthy. Encore appelée « plan de marchéage » en français, cette méthode est fondée sur les 4 P. Ceux-ci désignent quatre catégories sur lesquelles sont basées les décisions marketing d’une entreprise.

Il est bien de préciser que le marketing-mix porte aujourd’hui d’autres noms. Il s’agit des 7 P ou des 10 P.

Détails sur les composants du marketing-mix

La mise en œuvre du marketing-mix se base sur quatre principales catégories.

Product ou politique du produit

La politique du produit considère toutes les caractéristiques du produit ou du service. Il s’agit notamment de sa gamme, de son packaging, de ses fonctionnalités, etc.

Price ou politique du prix

Ce « P » renvoie au prix d’un produit ou d’un service. Il est déterminé en fonction de la cible, du volume produit et du positionnement.

Place ou politique de distribution

Cette catégorie rassemble toutes les décisions se rapportant à la distribution d’un produit. Celle-ci peut se faire dans un magasin ou sur un site internet.

Promotion ou politique des actions promotionnelles

Dans cette catégorie, il s’agit de prendre des décisions relatives à la promotion d’un produit. Elle consiste à déterminer les cibles, le type de support à privilégier, les canaux, la fréquence, etc.

Les 4 P du marketing-mix sont mis en place pour aider une entreprise à atteindre ses objectifs.

 

 

Publicité sur lieu de vente (PLV) : définition- objectifs-supports

La publicité sur lieu de vente ou publicité sur point de vente désigne un ensemble de supports publicitaires exposés sur un lieu commercial. Elle représente un outil de marchandising destiné à promouvoir un produit. Plusieurs supports sont utilisés pour réaliser cette technique commerciale. Que signifie PLV ? Quels sont ses objectifs ? Quels sont ses principaux supports ? Réponse ici.

Que signifie PLV ?

La PLV est une technique commerciale utilisée par les fabricants et les distributeurs pour faire la promotion d’une marque ou d’un produit. Elle est basée sur un lieu de vente qui peut être une grande surface, un magasin, un hall d’entreprise, un showroom ou bien un stand d’exposition lors d’un salon.

La publicité sur lieu de vente permet de mettre en place des techniques de communication et publicitaires pertinentes et efficaces. C’est pourquoi aucune erreur n’est tolérée dans la préparation ou le délai de livraison de la PLV. En effet, si sa mise en œuvre échoue, cela pourrait avoir des conséquences négatives sur les ventes lors du lancement d’un nouveau produit ou sur l’image de la société.

La PLV peut être utilisée par tous les secteurs d’activité : l’automobile, les laboratoires pharmaceutiques et leurs représentants, les institutions financières, les pétroliers et leurs réseaux de stations-service, etc.

Par ailleurs, il existe aussi la PLV interactive qui représente toutes les stratégies de publicité mise en place sur un lieu de vente pour favoriser l’interaction avec les clients. Dans ce cadre, les supports très souvent utilisés sont les écrans tactiles ou tout appareil se rapportant au digital.

Les objectifs d’une PLV

L’objectif principal d’une PLV consiste à capter l’attention des clients afin de les orienter vers un produit ou un service. Elle permet de stimuler l’achat en utilisant un argumentaire commercial et un discours publicitaire.

La publicité sur lieu de vente peut également assurer un rôle d’orientation dans un point de vente.

Les principaux supports de la PLV

Les supports utilisés pour mettre en place une PLV sont divers et variés. Les voici :

Pour l’intérieur

Les supports qui servent à réaliser une PLV dans un intérieur sont :

  • les affiches en papier ou tissu ;
  • les kakémonos ;
  • les enrouleurs ;
  • les présentoirs ;
  • les cadres aluminium avec tissu tendu ou rétro-éclairage LED ;
  • les drapeaux de table ou de comptoir ;
  • les tapis ou moquettes publicitaires ;
  • les jupes de gondole ou de linéaire ;
  • les nappes et serviettes personnalisées ;
  • le mobilier gonflable…

Le choix de l’un de ces matériels publi-promotionnels dépend de la structure du lieu de vente et des moyens de l’entreprise.

Pour l’extérieur

Les matériels publi-promotionnels pour réaliser une PLV à l’extérieur sont :

  • les affiches en papier ou tissu ;
  • les kakémonos ;
  • les enrouleurs ;
  • les présentoirs ;
  • le cadre aluminium avec tissu tendu ;
  • le drapeau ou pavillon publicitaire ;
  • les jupes de gondole ou de linéaires ;
  • les voiles publicitaires et beach flag ;
  • les banderoles ;
  • les structures gonflables (totems, stands et tentes)…

Ces outils permettent aux entreprises de dynamiser leur enseigne afin de stimuler l’intérêt des clients. Dans un monde en perpétuelle concurrence, chaque établissement est tenu d’innover.

Clarification de quelques termes

La PLV est souvent confondue avec l’ILV et le merchandising. Voici la différence qui existe entre ces différents termes :

La PLV et l’ILV

La PLV est généralement utilisée pour valoriser un produit sur un lieu de vente. Quant à l’ILV (Information sur le lieu de vente), elle désigne un ensemble de signalétiques mis en place pour orienter le client vers un produit. À la différence de la PLV, l’ILV est permanente sur le lieu de vente. Elle figure dans le merchandising.

La PLV et le merchandising

Le merchandising représente une technique marketing qui permet de pousser le client à acheter un produit. Si la PLV et le merchandising sont confondus, c’est parce qu’ils se rejoignent dans leur fonctionnement.

En effet, la PLV met en avant l’offre sur le site de vente. Cela correspond à ce qui est appelé « merchandising de séduction ». La différence entre ces deux techniques se trouve dans le merchandising de gestion. Ce dernier ne peut être exécuté dans la PLV.